Répondre à : Matin brumeux

Le Forum Forums II – Vos photos Analyses/Critiques d’images Matin brumeux Répondre à : Matin brumeux

#1591
André NIHOUARN
Modérateur

Les grands esprits se rencontrent…….

Mais mon cher Philippe, je me permets en tant que modérateur-cantabile du Forum, d’apporter quelques précisions.

Je rejoins André, non Philippe, tu dois dire je suis André. Je suis dans le sens je marche dans le sillage, ou sur les pas, ou sur les traces, ou sur les talons d’André, même dans l’ombre de …. Tu vois, je suis d’accord avec, j’approuve, je valide, j’entérine mais avec cette petite distance de retard, cette petite note d’humilité, de prévenance, d’effacement, de savoir-vivre tout simplement, que l’on doit observer quand on aborde la critique, derrière le modérateur-cantabile. Regarde Stéphane, comme André, et puis après, mais simplement après, et Philippe. Tu saisis la réserve, tout en finesse et courtoisie.

La masse noire, oui, mais personnellement, je suis plus nuancé, je parle de bosquet, parce que je suppose un massif, un rideau, une futaie, un taillis. Stéphane parle d’une partie sombre, partie parce qu’il y discerne une portion, fraction parcellaire, fragmentaire de la photo, plus que masse, monceau, paquet ou fatras, et sombre donc indubitablement moins noire puisque simplement sombre.

Mais elle est plus que regardable, ah bon. Me tromperais-je ? Plus que regardable, montrable donc, présentable, voire admirable, ou même vénérable. En l’état. Je me serais fourvoyé dans l’excès. Ce n’est pas ma nature. Stéphane, encore lui, évoque, suggère, laisse entendre une petite, disons, retouche, avec un conditionnel précautionneux, pourrais, afin que cela puisse devenir, par une manipulation sobre du curseur adéquat, éclairci. Tu saisis l’élégance du trait, la coquetterie de la critique. On s’adresse à une dame, photographe de talent, membre du bureau de l’APC, community-manager et mardoulophile.

Ah, oui, excuse-moi Karine, je t’avais un peu oubliée. Attend, je vérifie, oui, c’est bien tes photos Karine, et bien bravo pour ta photo, Karine, avec la grosse masse noire à droite, comme il a dit, lui. (c’est le moment de faire preuve de ce caractère lisse et doux que tu évoquais, avec ton eau figée de Mardoul …. .)