Répondre à : Etudes critiquables de mouvements !

Le Forum Forums II – Vos photos Analyses/Critiques d’images Etudes critiquables de mouvements ! Répondre à : Etudes critiquables de mouvements !

#2157
André NIHOUARN
Modérateur

« Etudes critiquables de mouvements ! ». …… C‘est du pousse au crime mon amie. J’aime la provoc’ …. .

Mes préférences vont à la « 3 »‘ et la « 5 »…. mais avec une restriction, quand je photographie un sujet en mouvement, un joueur de foot, par exemple (ce qui me vaut les quolibets et les lazzis de certains ronchons de type » paysagiste lever-du-jour lumière-bleue », je tente toujours de choisir une vitesse qui ne fige pas complètement le sujet (j’aurais aimé voir les roues des motos tourner, l’écume de l’eau atténue quand même ce caractère « figé »), et surtout j’essaie toujours de laisser de l’espace dans la direction dans laquelle se déplace le sujet. Dans ces deux photos, j’aurais mis plus de champ vers le bas, direction dans laquelle se dirigent les deux sujets, à moins que le sujet de la « 3 » ne continue de monter, ce qui va à l’encontre des la loi universelle de la gravitation ou loi de l’attraction universelle, décrite par Isaac Newton, loi décrivant la gravitation comme une force responsable de la chute des corps, certes pas spécialement du motocycliste-lambda, je te l’accorde, mais quand même …. . Mais la « 3 » me plait bien ….avec ce fond et ce nuage de poussière .

J’élimine donc la « 2 »:  il va se fracasser sur le côté droit du cadre …..

Ah, une petite remarque sur la numérotation, mon amie MR. Tu patauges un peu est c’est normal, tu es jeune au club. Cependant renseignes-toi, il existe une loi de la numérotation universelle décrite par Andrésanfrapper, loi décrivant la numérotation comme une force responsable de l’agencement des photos.

« Etudes critiquables de mouvements ! ». C’est fait. Mais merci de venir donner de l’intérêt à ce Forum, qui, si les prévisions se précisent, sera bientôt le seul moyen de se « rencontrer ». Fais des photos. Partageons le plaisir que tu as goûté à les faire, le frisson que tu as ressenti à les montrer, la pétoche que tu as appréhendée à attendre les critiques, l’amertume que tu aurais éprouvée à ne recevoir aucune réponse.