Matin brumeux

Vous lisez 4 fils de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #1582
      Karine
      Participant

      Seule sur le sable, les yeux dans l’eau… euh pardon je m’egare

      matin brumeux à Port Launay

      1. F 8 27 sec 15 mm iso100

       

      2.F8 1/125 sec 20 mm iso 100

       

    • #1584
      André NIHOUARN
      Modérateur

      Moi avec mon humeur chagrine, j’aurais dit comme l’ami Ronsart

      Ô fins d’automne, hivers, printemps trempés de boue,
      Endormeuses saisons ! je vous aime et vous loue
      D’envelopper ainsi mon cœur et mon cerveau
      D’un linceul vaporeux et d’un vague tombeau

      Ben c’est pas ça qui va nous faire rigoler….

      Un truc Karine, si je puis me permettre, et aussi parce qu’Eric me l’avait conseillé, recommandé, suggéré, exhorté, imposé, et il avait raison, encore, le bougre, mais je l’aurai, un jour, oui, un jour je l’aurai, sur la deuxième photo j’aurais recadré pour supprimer les bosquets noirs à droite jusqu’aux premières arches

      En portrait tu as une jolie plongée vers le bateau en fond de brume sous les arches, avec le bord en pierre à gauche, et la fin des arbres à droite. Et en paysage aussi. Mais moi, j’ai des principes, un bateau avec des mats, c’est en portrait. Attention, minute, je te parle pas des canoës, hors bords, hovercrafts et autres ersatz de bateau, je te cause goélettes et galions, tu vois, ceux qui méritent l’appellation bateau, comme le tien.

      Mais jolie prise en N/B, mélancolique, sombre, chagrine ……… .

    • #1586
      Philippe ROURE
      Participant

      bonsoir,

      ma préférence à la première

      belle compo, ambiance de thriller, j’adore

      je rejoins André pour la masse noire à droite mais elle reste plus que regardable

    • #1590
      Stéphane LE MEUR
      Participant

      Comme André et Philippe je prefere la première

      Avec Affinity,tu pourrais éclaircir la partie sombre sur la deuxième(sur « tons clairs /tons foncés »)

    • #1591
      André NIHOUARN
      Modérateur

      Les grands esprits se rencontrent…….

      Mais mon cher Philippe, je me permets en tant que modérateur-cantabile du Forum, d’apporter quelques précisions.

      Je rejoins André, non Philippe, tu dois dire je suis André. Je suis dans le sens je marche dans le sillage, ou sur les pas, ou sur les traces, ou sur les talons d’André, même dans l’ombre de …. Tu vois, je suis d’accord avec, j’approuve, je valide, j’entérine mais avec cette petite distance de retard, cette petite note d’humilité, de prévenance, d’effacement, de savoir-vivre tout simplement, que l’on doit observer quand on aborde la critique, derrière le modérateur-cantabile. Regarde Stéphane, comme André, et puis après, mais simplement après, et Philippe. Tu saisis la réserve, tout en finesse et courtoisie.

      La masse noire, oui, mais personnellement, je suis plus nuancé, je parle de bosquet, parce que je suppose un massif, un rideau, une futaie, un taillis. Stéphane parle d’une partie sombre, partie parce qu’il y discerne une portion, fraction parcellaire, fragmentaire de la photo, plus que masse, monceau, paquet ou fatras, et sombre donc indubitablement moins noire puisque simplement sombre.

      Mais elle est plus que regardable, ah bon. Me tromperais-je ? Plus que regardable, montrable donc, présentable, voire admirable, ou même vénérable. En l’état. Je me serais fourvoyé dans l’excès. Ce n’est pas ma nature. Stéphane, encore lui, évoque, suggère, laisse entendre une petite, disons, retouche, avec un conditionnel précautionneux, pourrais, afin que cela puisse devenir, par une manipulation sobre du curseur adéquat, éclairci. Tu saisis l’élégance du trait, la coquetterie de la critique. On s’adresse à une dame, photographe de talent, membre du bureau de l’APC, community-manager et mardoulophile.

      Ah, oui, excuse-moi Karine, je t’avais un peu oubliée. Attend, je vérifie, oui, c’est bien tes photos Karine, et bien bravo pour ta photo, Karine, avec la grosse masse noire à droite, comme il a dit, lui. (c’est le moment de faire preuve de ce caractère lisse et doux que tu évoquais, avec ton eau figée de Mardoul …. .)

Vous lisez 4 fils de discussion

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.